RADIO(S)

Alerte info
Rentrée 2021/2022 : DIVA FM votre Radio est heureuse de vous annoncer la reprise de ses émissions à Thèmes pour cette nouvelle saison 2021/2022 dès le Lundi 13 Septembre 2021.



Au tribunal correctionnel de Draguignan ce mercredi 24 novembre, les réquisitions du parquet ont demandé de la prison ferme contre 4 des 10 personnes physiques jugées, ainsi que de lourdes amendes, mais aussi du sursis pour les six prévenus restants.

L'heure des réquisitions a sonné pour la "Mafia des déchets". Ce mercredi 24 novembre, au tribunal de Draguignan, de la prison ferme a été requise par le parquet à l'encontre de 4 des 10 personnes physiques jugées. De fortes amendes ont été également demandées ainsi que la confiscation de fonds que la justice veut allouer à la remise en état des terres polluées. Les prévenus sont accusés d'avoir déversé et abandonné des tonnes de déchets, mais aussi de s'être livrés à des actes de d'escroquerie en bande organisée, menaces de mort et divers crimes et délits. 

Prison ferme pour 4 personnes

La peine la plus lourde demandée concerne un homme trentenaire dont le casier judiciaire était déjà bien pourvu avant le début de ce procès, le 22 novembre.

Il comprenait par exemple une inscription pour menaces de mort, blanchiment d'argent et abandon de déchets. 

Une personne jugée pour extorsion avec violence et abandon de déchets risque deux années de prison, dont six mois avec sursis. Deux autres prévenus encourent une peine de quatre ans d'emprisonnement, dont trois ans avec sursis. 

Les 6 prévenus restants font face à des peines de prison avec sursis pouvant aller jusqu'à trois ans.

Plusieurs millions d'euros de dommages

Mathilde Gauvain, la substitut du Procureur de la République de Draguignan, a détaillé des terrains défigurés qui "ont perdu leur enjeu environnemental", elle a demandé des interdictions de gestion ainsi que de fortes amendes, contre les 10 personnes physiques présentes dans le banc des accusés, ainsi que contre les 7 entreprises poursuivies. 

Jusqu'à 500.000 euros ont été réclamés à cette "association de malfaiteurs, pour des faits en bande organisée".

Les 22 terrains souillés par ces immondices, situés dans le Var et les Alpes-Maritimes, sont considérés désormais comme inertes, chargés de plastique, de plomb ou de mercure. En voici les plus importants :

Ils ne pourront retrouver leur aspect qu'une fois des millions d'euros investis.

Le jugement est attendu pour ce vendredi 26 novembre.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement justice société
Source de l'article : https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/var/draguignan/proces-a-draguignan-de-la-mafia-des-dechets-prison-ferme-et-fortes-amendes-requises-contre-4-des-10-personnes-jugees-2350363.html
Partager