RADIO(S)

Alerte info
Rentrée 2021/2022 : DIVA FM votre Radio est heureuse de vous annoncer la reprise de ses émissions à Thèmes pour cette nouvelle saison 2021/2022 dès le Lundi 13 Septembre 2021.



Dans un communiqué de presse publié ce mois-ci, l’association Nice à vélo alerte sur les difficultés que rencontrent les adeptes du deux-roues dans la métropole niçoise. Pour eux, le plan vélo annoncé par la métropole reste insuffisant.
Les voies cyclables existantes sont très utilisées par les habitants de la ville.
Les voies cyclables existantes sont très utilisées par les habitants de la ville. © FTV Pierre-Olivier Casabianca

Peintures effacées, chaussées dégradées ou mal sécurisées, c’est le constat que dresse Nice à vélo dans son communiqué du mois de septembre. Un manque d’entretien qui, selon eux, met en danger les utilisateurs pourtant bien décidés à favoriser ce monde de transport plus écologique.


Si la présence des 84 kilomètres de pistes cyclables à Nice est un vrai plus, encore faut-il qu’elles soient bien entretenues. C’est ce que revendique l’association qui fédère les amoureux du deux-roues de la ville. Pour elle, les dégradations de la chaussée, notamment les trous et fissures sur certaines portions, rendent la conduite à vélo laborieuse voire même dangereuse.

Certaines portions des voies cyclables de Nice sont en mauvais état.
Certaines portions des voies cyclables de Nice sont en mauvais état. © FTV Pierre-Olivier Casabianca


En plus des problèmes de voiries, l’usure de la peinture qui délimite l’espace réservé aux vélos est aussi pointé du doigt. « Les automobilistes ne voient pas où sont ces pistes cyclables, ils peuvent donc éventuellement s’y garer. Pour les cyclistes, c’est un problème de continuité dans leur trajet, c’est-à-dire qu’ils doivent trouver eux-mêmes leurs itinéraires sans avoir forcément les indications nécessaires », développe Pascale l’une des membres de l’association. Pour elle, cette situation est loin d’être anecdotique car elle augmente le risque de d’accident.

Des efforts à faire surtout pour l’axe nord/sud de Nice

Le déploiement de ces pistes manque aussi dans certaines parties de la ville,

 Pour le moment, on a une très belle piste en bord de mer, c’est-à-dire une piste est/ouest donc on peut s’en réjouir. En revanche, les axes nord/sud ne sont pas encore assez développés. 

 

Pascale, membre de l'association Nice à vélo

Les cyclistes sont alors tentés d’emprunter d’autres voies, comme celle de bus ou de tramway. Pascale attend donc avec impatience l’aménagement de la rue Gambetta dans son intégralité qui permettra de réaliser cette traversée de manière plus sécurisée.

Le plan vélo 2021 de la Métropole Nice-Côte d’Azur

Face à ce constat, tous espèrent que le plan vélo, lancé par la métropole, va améliorer les choses même s’ils le trouvent insuffisant. Ce projet a pour objectif de doubler, d’ici 2026, le nombre de kilomètres de voies cyclables en y ajoutant 160 kilomètres de réseaux cyclables dans la métropole. Une enveloppe de 20 millions d’euros est prévue à cet effet, un montant que Pascale trouve faible en vue des travaux à réaliser.


De fortes inégalités territoriales

Si les critiques se focalisent sur Nice, c’est aussi car la ville est dotée d’une association qui milite en son sein ce qui n’est pas le cas de toutes les villes du département. À Antibes ou à Grasse par exemple, la situation semble bien plus problématique, selon le Baromètre des villes cyclables en 2019, un outil participatif en ligne qui propose aux cyclistes de donner une note allant de 0 à 6 selon afin de dresser un état des lieux dans les communes françaises.

Le baromètre des villes cyclables sur la Côte d'Azur révèle les inégalités territoriales du département.
Le baromètre des villes cyclables sur la Côte d'Azur révèle les inégalités territoriales du département. © FUB

On constate qu’à Antibes, où 412 contributions ont été collectées, la circulation à vélo est classée comme « très défavorable » avec une note globale de seulement 2.28 sur 6. Pour le critère « effort de la ville » cela descend même à 1.92 sur 6. Pour Nice c’est à peine mieux, 576 contributions ont été collectées et le baromètre indique cette fois un avis « défavorable ». 

A Antibes les notes données par les cyclistes sont toujours en dessous de la moyenne.
A Antibes les notes données par les cyclistes sont toujours en dessous de la moyenne. © FUB

Enfin, Villeneuve-Loubet et Mouans-Sartoux parviennent quant-à-elles à bénéficier d’un indice «  plutôt favorable » mais où le nombre de contributions au vote est plus faible avec de moins de 100 personnes. En dehors de ces deux communes, les internautes jugent que dans toutes les autres communes des Alpes-maritimes recensées par le baromètre de grands progrès restent faire. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vélo économie transports urbanisme aménagement du territoire environnement société écologie
Source de l'article : https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/alpes-maritimes/nice-a-velo-milite-pour-l-amelioration-des-amenagements-cyclables-dans-la-ville-2267167.html
Partager