RADIO(S)

Alerte info



Le célèbre Club 55 de Pampelonne à Ramatuelle (Var) a fermé ses portes, depuis lundi 19 juillet, car plusieurs membres de son personnel ont été testés positifs au Covid-19. D'autres établissements ont également été contraints de fermer.
Le club 55 à Ramatuelle dans le Var a dû fermer car plusieurs employés étaient positifs au Covid-19.
Le club 55 à Ramatuelle dans le Var a dû fermer car plusieurs employés étaient positifs au Covid-19. © Jean-François Fluster FTV

Le Club 55, situé sur la mythique plage de Pampelonne, à Ramatuelle (Var), est fermé depuis ce lundi 19 juillet. Plusieurs cas positifs au Covid-19 ont été détectés au sein du personnel. Sur la centaine d'employés, huit personnes ont été testées positives. Un autre cas reste à confirmer. 

Le restaurant devrait rester fermé jusqu'à lundi 26 juillet au minimum. Ce jeudi, seuls la plage, le bar et le snack ont rouvert au public. Habituellement le lieu accueille en pleine saison 500 clients par jour. 

Le personnel s'est fait tester une première fois, pour s'assurer qu'aucun employé supplémentaire n'a contracté le virus et un second test sera effectué en début de semaine prochaine, conformément aux recommandations sanitaires. 

"Ce n'est pas le moment de penser à l'aspect économique, ce virus est vraiment très rapide"

Patrice de Colmont, le gérant de l'établissement depuis 45 ans, a tout de suite fait le choix de la "responsabilité". Dès le dimanche 18 juillet, l'Agence Régionale de Santé a été contactée pour expliquer la démarche à suivre. Au-delà de trois cas covid dans un délai de sept jours, l'ARS doit être informée par l'établissement concerné. 

Pour le patron il faudrait durcir cette règle avec l'arrivée de ce nouveau variant plus contagieux : 

Nous sommes passés de deux cas à huit en l'espace de quelques jours alors que nous avions pris nos dispositions, il faut vraiment être prudent. Ce n'est pas le moment de penser à l'impact économique, ce virus est vraiment très rapide.

Patrick de Colmont, gérant de l'établissement

Cette fermeture reste une mauvaise nouvelle pour Patrice de Colmont mais "c’était la seule solution", affirme-t-il. 

Les employés devaient être vaccinés 

Une nouvelle qui est tombée d'autant plus mal, que les employés devaient se faire vacciner par la député Sereine Mauborgne, infirmière de profession. Patrick de Colmont souhaitait faciliter l'accès à la vaccination pour les saisonniers, qui selon lui "ne prennent pas toujours le temps de se déplacer dans les centres dédiés". 

Le Club 55 n'est pas le seul à avoir dû jouer la carte de la prudence en fermant quelques jours. 24 heures plus tard c'est la Tropezina qui annonçait sa fermeture. Selon la messagerie vocale de l'établissement le restaurant serait fermé pour raisons exceptionnelles jusqu'au 23 juillet. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société
Source de l'article : https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/var/saint-tropez/ramatuelle-plusieurs-restaurants-ont-ete-contraints-de-fermer-a-cause-de-cas-positifs-au-covid-2188723.html
Partager