RADIO(S)

Alerte info



Alors que les touristes arrivent massivement dans la région en ce mois de juillet, la situation épidémiologique se dégrade de façon très préoccupante dans les départements du littoral selon les données de Santé Publique France qui note une explosion des taux de positivité et d'incidence.
La ville de Marseille a ouvert un centre de vaccination contre le Covid 19 dans le centre commercial de Grand Littoral dans les quartiers Nord.
La ville de Marseille a ouvert un centre de vaccination contre le Covid 19 dans le centre commercial de Grand Littoral dans les quartiers Nord. © FRANCK PENNANT/MaxPPP

Des plages bondées, des vacanciers profitant du soleil sans masque et des jeunes gens agglutinés dans des soirées... Va-t-on revivre à Marseille la poussée épidémique qui avait suivi l'été insouciant de 2020 ? 

Avec à la clé des mesures plus restrictives comme c'est déjà le cas dans les Pyrénées Orientales. Dans ce département, l'emballement des contaminations a amené la préfecture à rétablir le port du masque et la fermeture des bars et restaurants de 23H à 6H.

Selon les dernières données de Santé Publique France, 39 départements présentent un taux d'incidence au-dessus du seuil d'alerte, fixé à 50 cas pour 100.000 habitants. C'est le cas de tous les départements de Paca en dehors des Alpes-de Haute-Provence.

Vous pouvez suivre les taux d'incidence département par département en Paca sur notre carte.

Alpes-Maritimes et Bouches-du-Rhône les plus touchés

Les zones touristiques, et en particulier le littoral méditerranéen, sont les plus touchées par cette augmentation brutale des contaminations. Le taux d'incidence est ainsi supérieur à 100 dans les Alpes-Maritimes (162,6) et les Bouches-du-Rhône (135,4). 

Au compteur du ministère de la Santé, les chiffres s'emballent. Selon Olivier Véran, le nombre de cas de contaminations au Covid-19 sur les dernières 24 heures a grimpé à 18 000, contre moins de 7 000 une semaine auparavant.

Lundi 19 juillet, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal s'avait alerté sur le doublement des cas en une semaine. Selon le porte-parole du gouvernement, on est entrés dans une 4e vague "plus rapide et une pente plus raide que toutes les précédentes" avec un variant Delta représentant 80% des contaminations.

Dans son bilan hebdomadaire, l'ARS Paca notait déjà la semaine passée que le taux d'incidence régional doublait désormais chaque semaine. Elle soulignait que le taux de positivité et le taux d'incidence augmentaient très fortement particulièrement dans la tranche d'âge des 15-30 ans. 

Le variant Delta quasi à 90 %

Mais cette augmentation importante est à mettre en relation avec la hausse massive des dépistages en général (80 % sur une semaine) en Paca et dans cette tranche d'âge en particulier, boosté par le pass sanitaire et les restrictions d'accès à certains lieux de loisirs pour les jeunes.

En ce qui concerne la propagation du variant Delta, elle se poursuit elle aussi. La proportion des variants porteurs de la mutation L452R est en forte augmentation et s’élève à 89,4 % en Paca.

Alors que l'examen de la loi au Parlement débute ce mardi, le Premier ministre Jean Castex a estimé devant l'Assemblée nationale que l'objectif des 40 millions de primo-injections devrait être atteint fin juillet, avec un mois d’avance sur le tableau de marche initial.

En Paca, 58 % de la population de 12 ans et plus ont reçu au moins une première injection de vaccin et 47 % ont bénéficié d’un schéma vaccinal complet dans la région. 

Centre de vaccination éphémère

A Marseille, un 4e centre de vaccination a ouvert ses portes lundi dans le centre commercial Grand Littoral, dans le 15e arrondissement. Le public peut venir s'y faire vacciner sans rendez-vous. 500 doses de vaccin Pfizer sont disponible par jour. Ce centre sera ouvert jusqu'au 31 juillet.

Ce mardi est également paru au Journal officiel, le décret qui abaisse à 50 personnes (contre 1.000 auparavant) la jauge dans les lieux soumis au pass sanitaire pour les plus de 12 ans. Ce dernier sera exigible dans les lieux de culture (cinémas, musées, théâtres etc.) dès ce mercredi. 

Mais dans le même temps, l'exécutif a décidé d'assouplir le port du masque qui ne sera plus obligatoire dans les cinémas, musées et établissements sportifs dont l'entrée est conditionnée au pass sanitaire. Une décision toutefois très contestée par des scientifiques.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
paca économie vaccins - covid-19 santé société
Source de l'article : https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/covid-19-variant-delta-les-cas-de-contaminations-explosent-sur-le-littoral-de-paca-2186068.html
Partager