RADIO(S)

Alerte info
Gérard FERRER en Concert plein air avec DIVA FM :


Les élections régionales auront lieu les dimanches 20 et 27 juin, en même temps que les élections départementales. Un scrutin particulier qui demande de doubler le nombre de personnes présentes. Les mairies peinent à trouver des assesseurs bénévoles.

A trois semaines des élections régionales et départementales, certaines communes n'ont toujours pas le nombre d'assesseurs suffisant.
A trois semaines des élections régionales et départementales, certaines communes n'ont toujours pas le nombre d'assesseurs suffisant. © Jean-François Ottonello - MAXPPP

Recherche assesseurs désespérément ! Après la pénurie de masques, de vaccins, d’infirmières, de saisonniers… voici le manque d’assesseurs.

Les élections régionales auront lieu les dimanches 20 et 27 juin, en même temps que les élections départementales. Un double scrutin particulier qui demande de doubler le nombre de personnes présentes.

Quatre assesseurs par bureau

« Le code électoral impose au minimum 2 assesseurs par bureau mais cette fois, il en faudra le double, soit 4 assesseurs car le scrutin est double », explique Philippe Loos, secrétaire général de la Préfecture des Alpes-Maritimes.

Les conseillers municipaux doivent normalement se porter volontaires. Mais ça ne suffit pas. Les autorités et les maires sont bien conscients du problème. Le manque d’assesseurs ne touche pas que les Alpes-Maritimes ou le Var, c'est un problème national. Surtout, ce n'est plus un 'honneur', explique le journal Le Monde

Mais Philippe Loos prévient : "Le jour du scrutin, si leur nombre est inférieur à deux, les assesseurs manquants sont pris parmi les employés ou conseillers municipaux ou parmi les électeurs présents. Lors du vote, la présence d’au moins un assesseur est obligatoire."

Les candidats doivent aussi participer en donnant des assesseurs pour les bureaux de vote. Mais à Grasse par exemple, l’opposition ne fournit pas d’assesseurs, regrette l’équipe du maire, Jérôme Viaud. Pour cette commune, il faut 210 assesseurs répartis dans 70 bureaux différents. Mais à ce jour, il en manque encore 20.

Rôle essentiel des assesseurs

Pourtant, le rôle des assesseurs est indispensable. Ils s’assurent du bon déroulement et de la régularité du vote. Ce sont eux qui cherchent votre nom sur les longues listes électorales, contrôlent votre identité, vous font signer sur la liste d'émargement et tamponnent la carte électorale.

Le bureau est constitué d'un président, un secrétaire et deux assesseurs. Une fois que le bureau est mis en place, un inspecteur passe pour vérifier si tout est réglementaire (comptage des enveloppes, listes, matériel électoral).

Ils doivent arriver avant 8h00 du matin et rester jusqu'à la fermeture, soit 20h00 à Grasse. Dans les petites communes c’est 18h00. Un travail non rémunéré : seul le secrétaire est payé, le président et les assesseurs sont bénévoles. 

Généralement, les assesseurs participent aussi au dépouillement des bulletins de vote dans la soirée, mais ce n'est pas obligatoire.

Mauvais timing

Comment expliquer ce manque de bonnes volontés ? D'abord, les élections départementales et régionales suscitent moins d'engouement que la présidentielle. D'abord, le timing n'est pas bon : les deux derniers dimanches avant les vacances d'été, juste après un déconfinement par étape... ça passe mal. 

Christine Premoselli, première adjointe au maire à Draguignan (Var), explique : "nous sortons d'un confinement, personne n'a envie de se retrouver enfermé dans un bureau de vote !"

Fête des pères

Et en plus, le premier tour coïncide avec la Fête des pères ! Difficile pour les papas de s'absenter toute la journée pour des raisons électorales. 

Résultat, faute de volontaires, les élus et les candidats font appel à leur réseau personnel, à ceux qui ont déjà participé aux derniers scrutins. Ils font fonctionner le bouche-à-oreille pour trouver le quota nécessaire. 

Qui peut être assesseur ? Pour participer il faut être obligatoirement âgé de plus de 18 ans et être inscrit sur les listes électorales du département. Etre vacciné n'est pas obligatoire. Mais il faudra respecter les gestes barrières et venir avec son propre stylo. 

Opération séduction

Alors les communes tentent de les "séduire" comme elles le peuvent en allant les chercher sur les réseaux sociaux. Face à cette pénurie, la ville de Vence propose aux assesseurs d'être prioritaires pour se faire vacciner. Une façon d'encourager les vocations. 

La mairie de Tourrettes-sur-Loup a aussi lancé un appel aux bonnes volontés sur son compte Facebook :"Recherche assesseurs bénévoles". Un autre moyen d'attirer les jeunes électeurs, généralement absents des bureaux de vote.

Etre assesseur est une démarche personnelle et citoyenne, c'est surtout une bonne façon de comprendre la mécanique électorale de l'intérieur.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique société élections départementales 2021 élections élections régionales 2021 dimanche en politique
Source de l'article : https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/grasse-vence-tourrettes-ces-mairies-qui-manquent-d-assesseurs-pour-les-elections-regionales-et-departementales-2118235.html
Partager