RADIO(S)

Alerte info
Emissions Diva Fm : Diva Fm la radio est heureuse de vous annoncer la reprise de ses émissions à thèmes quotidiennes dès le 03 Janvier 2021. Retrouvez toute la grille de nos programmes détaillée dans votre Menu.

Ce samedi 3 avril, les salariés de Carrefour sont appelés à débrayer par le syndicat CFDT. Parmi leurs revendications, une meilleure revalorisation des salaires.

Les salariés de Carrefour Lingostière en grève ce samedi 3 avril.
Les salariés de Carrefour Lingostière en grève ce samedi 3 avril. © Benoît Loth / FTV

Pour le syndicat CFDT qui appelle au mouvement social, la coupe est pleine. Alors que l'entreprise a réalisé des chiffres d'affaires record avec la pandémie, les salaires ne suivent pas.

Grève suivie à Antibes, Nice, La Ciotat ...

Au Nice TNL ou encore à Nice Lingostière, le mouvement était particulièrement suivi. De nombreux salariés ont débrayé et informé la clientèle sur leurs revendications. "On perd du pouvoir d'achat, ils nous donnent 150 euros de prime et ils versent 400 millions d'euros de prime aux actionnaires alors qu'on a fait les meilleurs chiffres depuis 20 ans" s'exclame Josiane de Barros, déléguée syndicale CFTD 06.

Dans les Bouches-du-Rhône également, le mouvement était suivi comme dans ce magasin de La Ciotat.

Prime Macron, projet Top, revalorisation des salaires ...

Parmi les revendications des salariés : la revalorisation des grilles de salaires, le versement de la prime Macron, l'arrêt du passage des magasins en location-gérance en 2021, l'arrêt du projet Top et enfin, le retour à des conditions de travail décentes. 

Le projet Top, par exemple : le matin on arrive, on va nous donner une palette et on va s'occuper uniquement de cette palette. On ne fera plus de rayon, d'autres salariés feront uniquement de la gestion. On sera mono-tâche et on ne pourra plus satisfaire les clients. Si, un client nous demande si un produit est en rupture ou en promo : on ne saura pas lui répondre. 

Daniel Olivier, Elu CFDT, salarié secteur produits grande consommation.

De son côté la direction vante l'intérêt du dispositif :"L’objectif de ce projet, c'est une clarté dans la répartition des tâches des salariés pour éviter les manipulations et les déplacements inutiles et fastidieux. C'est utile pour le bien-être des salariés comme pour l'amélioration des performances économiques des points de vente".

A Nice, les salariés du Carrefour Lingostière ont débrayé ce samedi 3 avril.
A Nice, les salariés du Carrefour Lingostière ont débrayé ce samedi 3 avril. © Benoît Loth / FTV

Concernant la prime Macron le groupe indique que la prime Macron versée à tous en 2020 ne sera pas versée en 2021.

Résultats sans précédent

Le groupe confirme cet accroissement de gain :"C’est vrai que les résultats de Carrefour ont été, en 2020, sans précédent" mais, indique avoir fait un geste. "Avec l’intéressement et la participation, qui est chez Carrefour quatre fois supérieure au montant légal, nos salariés vont percevoir en moyenne 1 350 €, l’équivalent de 80% d’un mois de salaire et 17% de plus qu’en 2020. Un tel niveau n’a jamais été atteint sur la dernière décennie : avoir un groupe solide et en bonne santé profite à tout le monde" précise la communication de Carrefour.

Certains salariés sont exténués, les conditions de travail ne sont pas bonnes. On manque cruellement de personnel.

Josiane de Barros, déléguée syndicale CDFT 06.

La direction précise que les négociations sur les salaires ont déjà eu lieu. "Pour 2021, des accords majoritaires concernant les négociations annuelles sur les salaires ont déjà été signés le 24 mars avec FO (syndicat majoritaire chez Carrefour), la CGC et la CFTC pour revaloriser les salaires de nos collaborateurs des hypermarchés et supermarchés".

En mai dernier, nous avons versé une prime de 1 000 € aux 85 000 salariés de nos magasins et entrepôts.

La direction de Carrefour

Selon la direction, sur 230 hypers 80 sont en grève. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève économie social alimentation société
Source de l'article : https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/a-nice-et-antibes-comme-dans-de-nombreux-autres-carrefour-les-salaries-sont-en-greve-2029450.html
Partager